//Eric Droussent

Eric Droussent

« Le véritable voyage ne consiste pas à chercher de nouveaux paysages, mais à avoir de nouveaux yeux », écrivait Marcel Proust.
Des photos de voyages ? Seulement les photos d’un voyage ! Un voyage au pays de l’imaginaire, sur les chemins de traverse menant aux frontières de l’absurde. De grands explorateurs ont déjà abordé les rivages de ces étranges contrées, ainsi mes natures mortes « réanimées » entrent en résonance avec celles des grands maîtres que sont Man Ray, René Magritte et bien évidemment Chema Madoz.

C’est l’inattendu et le paradoxal qui inspire ces images : changez le quotidien bien réel de ces objets par un autre irréel, mais crédible et vous entrerez dans l’univers poétique de ces images. Partir d’ustensiles bien réels et leur imaginer d’autres possibles, sortir de notre monde convenu, confortable, prévisible et attendu, en surmontant l’improbable, en regardant au-delà de l’horizon, jusque de l’autre côté du miroir… Chacune des images de la série décalage immédiat développe un univers singulier original qui nous paraît pourtant si familier. Un seul but à ces assemblages et bricolages pris en photo : faire scintiller les yeux et amener un sourire sur le visage du spectateur. Suivez-moi, vous venez d’embarquer dans cette fugue ininterrompue, le détournement est systématique, attachez votre ceinture, le décalage est immédiat…

Eric Droussent

2018-10-20T12:20:05+00:00